6 conseils pour bien conduire dans des conditions hivernales

conduite en hiver

Les conditions de conduite en hiver posent des défis même aux automobilistes les plus expérimentés. La glace et la neige entraînent souvent des problèmes de conduite glissante qui poussent notre capacité à conduire à la limite. Une bonne pratique de la conduite dans ces conditions fait souvent la différence entre un accident et l’arrivée à destination en toute sécurité. Il est important que vous conduisiez en fonction de ces conditions et que vous preniez certaines mesures fondamentales pour assurer votre sécurité et celle des autres sur l’autoroute. Voici quelques conseils de conduite que vous ne devriez jamais oublier.

Gardez vos distances de sécurité

Il faut plus de temps pour prévenir sur la glace et la neige que sur une chaussée sèche. Conservez une distance de sécurité avec le véhicule qui vous précède. Laissez un minimum de quatre à six secondes entre vous et les autres véhicules à moteur pour être sûr de pouvoir rester à temps si nécessaire. Adaptez votre vitesse de conduite à l’état de la route. Rappelez-vous que la limite de vitesse publiée peut être le maximum que vous êtes en mesure de conduire dans des conditions idéales. Pendant les mois d’hiver, vous devez conduire plus lentement que la vitesse indiquée, car l’état de la route est toujours incertain. La neige et le verglas peuvent perturber une région mais pas une autre. Conduire à des vitesses plus lentes vous donne plus de temps pour réagir dans des situations désespérées. Si vous souhaitez jouer la carte de la sécurité à 100 %, vous pouvez également passer au garage à Angers et acheter des pneus d’hiver pour votre voiture.

Évitez les accélérations et les freinages rapides

En démarrant progressivement sur la glace et la neige, vous bénéficiez d’une meilleure traction. Lorsque vous ralentissez, pensez à l’avenir. Utilisez les freins de façon progressive. Ajouter de la pression graduellement au lieu de freiner tout d’un coup vous empêchera de déraper de façon ingérable.

Faites attention à la glace noire

La glace noire peut se former à tout moment sur l’autoroute, en particulier dans les zones d’ombre, sur les ponts et les viaducs. Ces zones ont tendance à geler plus rapidement que les autres, ce qui crée une fine couche de glace autour de l’asphalte et semble souvent invisible aux automobilistes. Le fait de connaître votre environnement et d’être conscient des endroits où le verglas peut se former peut vous aider à éviter de perdre le contrôle de votre véhicule dans des zones individuelles lorsque vous êtes pris au dépourvu.

Évitez de faire des changements brusques de direction

Vous devriez ralentir et braquer facilement. Cela devrait vous aider à éviter les dérapages ingérables sur les surfaces glissantes. Des mouvements rapides des commandes peuvent vous faire déraper tout comme une accélération et une décélération rapides.

Conduisez avec vos phares allumés

Augmenter votre visibilité est crucial pour une conduite hivernale sûre, surtout lorsqu’il neige. Alors n’oubliez pas d’allumer vos feux.

Apprenez à gérer les dérapages de manière appropriée

Les dérapages peuvent se produire pendant la conduite hivernale et, bien souvent, les automobilistes finissent par ne plus pouvoir les gérer, à moins bien sûr qu’ils ne reçoivent des conseils avisés. Si vous pensez que votre voiture dérape, retirez vos pieds de l’accélérateur ou du frein et braquez doucement dans la direction où vous devez aller. Si votre dérapage se situe dans une ligne droite, mettez le véhicule au point mort pour désengager la transmission. Cela permettra à votre véhicule de rester droit.

Même si de nombreuses personnes craignent la conduite en hiver, le fait de savoir comment procéder lorsque la situation se présente vous permettra d’arriver en toute sécurité à destination.

Remplacer les rétroviseurs de son auto
Que demande-t-on dans un devis d’assurance auto ?