Eczéma : peut-on guérir ?

Eczéma

L’eczéma survient souvent chez des individus dits atopiques, dont le terrain immunitaire est favorable au développement de l’urticaire (manifestations cutanées), de l’asthme allergique et rhinite (manifestations respiratoires). La dermatite atopique ou eczéma atopique marque, en effet, une inflammation chronique de la peau. Bien entendu, elle est non contagieuse, mais peut évoluer par des poussées. L’eczéma peut toucher toutes les parties du corps. Son apparition est fréquente chez les personnes de bas âge, son développement se poursuit à l’âge adulte. D’après les estimations, 20 % des patients de la maladie due à l’eczéma en Europe sont des enfants. Mais serait-il possible de s’en débarrasser définitivement ?

Tout savoir sur l’eczéma atopique

L’eczéma atopique se traduit fréquemment par de fortes démangeaisons, des rougeurs ou encore par une sècheresse cutanée. Des vésicules peuvent aussi surgir au niveau de la bouche, des mains et des plis (genoux, etc.). Une fois rompues, elles suintent et constituent des croûtes. Lorsqu’il est mal traité, l’eczéma peut être une source de dépression, de troubles du sommeil, d’anxiété, voire l’isolement social pour certains patients. Il s’avère en effet impératif de s’en charger en combinant un soin de fond et un psoriasis traitement efficace afin de soulager l’inflammation en cas de poussées.

L’eczéma atopique se distingue de la dermatite de contact ou de l’eczéma de contact. Ce dernier survient généralement en réaction à une matière ou à un produit allergisant ou irritant. Les symptômes se montrent toujours les mêmes et peuvent issus de plusieurs facteurs allergéniques comme les conservateurs, les médicaments topiques, les parfums, le caoutchouc, la colle, le cuir, les teintures, le nickel, etc.

Parfois, ces allergènes ont un lien avec le métier des patients (horticulteurs, professionnels de santé, travailleurs dans le bâtiment, coiffeurs, etc.). Dans ce cas, il faut parler de l’eczéma professionnel. Le traitement conseillé est en effet l’éviction de tout produit fautif. Des fois, il faut penser à un reclassement ou à un changement d’emploi.

Traiter l’eczéma avec des produits hydratants

Pour prévenir les réactions inflammatoires en cas de poussées d’eczéma, le remède naturel contre l’eczéma à prendre sur le long terme sert à bien hydrater journalièrement sa peau. Pour cela, vous pouvez opter pour un soin topique ou local avec des produits hydratants ou émollients. Pour l’utilisation, il suffit de graisser sa peau encore humide après le bain.

Les produits d’hygiène et de soin utilisés doivent être doux, sans parfum et sans savon. Attention tout de même aux températures excessives (froides ou chaudes), à la climatisation, au tabagisme passif et aux cosmétiques irritants qui ne font qu’assécher la peau et parfois la faire transpirer ce qui est favorable aux inflammations.

Se servir des corticoïdes locaux

En cas de poussées d’eczéma moins graves, le psoriasis traitement efficace repose essentiellement sur l’usage de pommades à vase de cortisone. Il faut recourir prioritairement aux dermocorticoïdes pour les lésions prurigineuses et rouges. Dans les crèmes, la concentration en cortisone diffère en fonction de l’âge et de la localisation. Des solutions thérapeutiques locales peuvent être utilisées au long cours dans certaines parties sensibles comme le visage. Pour qu’elles soient efficaces, il est indispensable de les poursuivre jusqu’à la disparition totale des lésions.

Pourtant, si les poussées sont aigües, la prévention est parfois spectaculaire et la maladie peut être soignée en quelques jours. Le traitement est plus long pour le cas d’un eczéma chronique et sa durée est limitée. Il faut arrêter l’emploi des baumes à base de corticoïdes pour ne pas aggraver la situation.

Après le recours à la corticothérapie topique, les crèmes émollientes peuvent à présent prendre le relais en vue de bien graisser la peau. Dans ce cas, il faut limiter leur utilisation seulement à une ou deux fois par jour durant la période du froid, une fois par semaine en été et une semaine sur deux en automne ou au printemps.

Les autres préventions de la poussée d’eczéma

En cas de poussées d’eczéma très sévères, il est important de compléter ou de prescrire des traitements systématiques en cas d’échec. Chez le grand enfant ou l’adulte, les immunosuppresseurs peuvent être prescrits. De même, les anti-infectieux, qui sont des antibiotiques peuvent être privilégiés en cas de surinfection bactérienne.

En outre, il existe quelques bonnes habitudes à suivre au quotidien afin de compléter les soins déjà mis en place, de soulager les symptômes et minimiser les risques de poussée. Avant toute chose, il est primordial de couper les ongles. Bien évidemment, le fait de mettre des moules aux plus petits limite l’apparition et la propagation des lésions. Aussi, il est préférable d’opter pour les douches aux bains. Dans ce cas, veilliez à utiliser des crèmes douches ou du savon surgras commercialisés en parapharmacie. Comme l’eau chlorée engendre l’eczéma, l’éviction complète à la piscine est de mise.

L’irritation de la peau peut être causée par l’utilisation des tissus à texture abrasive (fibres synthétiques, laine, etc.). Choisissez plutôt des tenues légères, douces et en coton qui ne risquent pas de provoquer de frottement. Pour les bébés, mettez toujours leurs sous-vêtements à l’envers afin d’éviter tout contact des coutures. Comme il s’agit d’une maladie d’élimination des toxines, un psoriasis traitement efficace comme la décoction de tisane de mauve peut soulager le mal.

Un lit confortable pour une bonne qualité de sommeil
Toute l’actualité autour de la beauté