Tag: introspection

La dixième porte

Il y a 9 portes entrouvertes dans le corridor. La dernière est manifestement fermée à clé.
Pourtant, elle n’a même pas cherché à pousser les autres pour vérifier. Elle est résolument campée devant la dixième, persuadée que c’est derrière celle-là que se trouve la Réponse.
Elle tout essayé : chanter, pleurer, trépigner, lancer des sortilèges. Rien n’y a fait.
C’est un peu comme si, au fond, ça lui faisait plaisir de rester plantée là, juste à côté de 9 portes ouvertes.

VOYAGE DANS UN PAYSAGE MENTAL 2. Introspection angoissée

DSCN4745

LA MORT

La petite section à deux ans donc, et quelques mois plus tard, en même temps qu’il acquiert du vocabulaire dans cette troisième langue qu’est l’arabe, il démarrera une longue crise métaphysique : Dieu existe-t-il ? Comment est-il ? Où vit-il ? Que veut-il ? A quoi ressemble-t-il ? Où irais-je après ma mort ? qu’est-ce que je deviens si vous mourrez ? Comment le corps se décompose-t-il après la mort ? Pourquoi ? Les yeux restent-il s ouverts ?

A l’école, on lui parle déjà de Dieu, omniprésent dans cette culture. Et voilà….

Je l’ai sevré il y a peu, à son grand dam, est-ce lié ? La perte du sein à 22 mois couplée à la découverte du divin vécue comme un drame ? Nous sommes désemparés face à ces crises d’angoisse. Un enfant de deux ans ! Comment est-ce possible ? Il est si petit !

Le chemin du cœur
Point six : cogito ergo sum

CogitoJ’ai dû commencer à penser tôt, très tôt. Il fallait absolument mettre du sens sur une expérience insensée. Parfois j’ai l’impression de n’être qu’un cerveau, comme celui qui vit dans un bocal dans « La cité des enfants perdus ». Petite fille, on me voyait déjà assise, pendant des heures, à observer et réfléchir, les sourcils froncés, tel un petit penseur de Rodin. Je disséquais, j’analysais, je structurais le monde. Comment un ver de terre arrive-t-il à défaire le nœud que je viens de faire avec son corps ? Comment les fourmis s’organisent-elles lorsque j’inonde une des entrées de leur maison ? C’est en regardant la nature que j’ai créé mes hypothèses. D’ailleurs, j’ai choisi plus tard de faire des études de biologie, dans un effort toujours renouvelé de comprendre le fonctionnement de la vie. Adolescente, je collectionnais les articles de génétique publiés dans Sciences et Vie. Comment se transmet la vie ?