Je suis un zèbre

« Quel que soit son domaine de création, le véritable esprit créatif n’est rien d’autre que ça : une créature humaine née anormalement, inhumainement sensible.
Pour lui, un effleurement est un choc, un son est un bruit, une infortune est une tragédie, une joie devient extase, l’ami un amoureux, l’amoureux est un dieu, et l’erreur est la fin de tout.
Ajoutez à cet organisme si cruellement délicat l’impérieuse nécessité de créer, créer, et encore créer – au point que sans la possibilité de créer de la musique, de la poésie, des livres, des édifices, ou n’importe quoi d’autre qui ait du sens, il n’a plus de raison d’être.
Il doit créer, il doit se vider de sa créativité.
Par on ne sait quelle étrange urgence intérieure, inconnue, il n’est pas vraiment vivant à moins qu’il ne soit en train de créer. »

Pearl Buck (1892 – 1973) décrivait ainsi, sans doute sans le savoir, ce que l’on appelle aujourd’hui un « surdoué », un « haut potentiel », un HQI, un zèbre, et j’en passe…

Je viens de découvrir que je fais partie de cette étrange tribu.
Test à l’appui, c’est désormais un fait, je ne suis ni malade, ni folle, je suis juste « différente »…
Un sentiment latent de gâchis.
Un espoir aussi…

 

Illustration sous licence Beerware – Le Pingouin du Sidobre

← Previous post

Next post →

2 Comments

  1. Catharsis

    Bonjour,De quelle oeuvre de Pearl Buck est extrait ce magnifique et si réaliste texte ?D’avance merci.

  2. Bonjour,
    je ne sais pas de quelle oeuvre provient cet extrait. Je l’ai découvert sur la page d’accueil du site http://www.talentdifferent.com/. Peut-être que Cécile Bost saura répondre à votre question

Laisser un commentaire