Kaléidoscope : du grec, kalos « beau », eidos « image », et skopein « regarder ».

Le kaléidoscope* a inspiré de nombreux écrivains et philosophes. Dans la mesure où il possède à la fois un nombre fini d’éléments dans un espace fini (clos) et où il autorise pourtant un nombre indéfini de combinaisons, il donne une illustration concrète, symbolique, de la façon dont on peut créer quelque chose de nouveau par un simple réagencement de ce qui existait déjà auparavant. Il donne ainsi une figure réconciliant les termes apparemment opposés de la permanence et du changement, de l’identité et de la différence.

 

Dans ce blog collectif, nous proposons d’observer, de décrire et d’analyser le monde qui nous entoure depuis nos mondes intérieurs, sans exhaustive et sans fréquence établie, en gardant toujours à l’esprit qu’un simple mouvement de tête peut modifier ce que nous regardons, et que nous sommes nous-mêmes en perpétuelle mutation.
On y trouvera des textes, plus ou moins longs, des pensées, des idées, que nous souhaitons livrer sous la forme de témoignages, d’articles, d’analyses, de chroniques, mais aussi d’œuvres d’art… au rythme de nos envies, des sujets qui nous interpellent, des idées qui nous traversent, parfois issues de nos échanges sur le forum.
Ecriture, image et vidéo : tous les supports seront ici métissés.
Partager, diffuser, réfléchir ensemble : les commentaires respectueux sont les bienvenus.
Ils seront modérément modérés.

 

*Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Kaléidoscope de Wikipédia en français (auteurs)